Une alimentation de qualité est essentielle pour grandir, apprendre, être en bonne santé, travailler.
Pourtant aujourd’hui dans le monde, 1 personne sur 9 souffre de la faim.

45% de la mortalité des enfants
de moins de 5 ans est liée à la malnutrition

Les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant sont déterminants. Un enfant qui souffre de malnutrition durant cette période rencontrera des retards de développement physique, intellectuel et cognitif qui auront des conséquences tout au long de sa vie.

Le Mali fait partie des pays les plus touchés par la malnutrition infantile, on estime chaque année qu’environ 150 000 enfants meurent avant d’atteindre leur cinquième anniversaire.
Pour lutter contrte la malnutrition, ACTED se mobilise :

  • Soutien aux centres de santé pour dépister la malnutrition chez les plus jeunes
  • Formation et sensibilisation des mères pour favoriser une alimentation plus équilibrée pour lutter contre la malnutrition
  • Traitement de la malnutrition et des autres maladies graves liées souvent à l’eau (diarrhées…) qui affaiblissent les plus jeunes.
165 millions
d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition dans le monde
ZOOM SUR
LE MALI

En 20 ans, 64% de la population mondiale
a été touchée par une catastrophe naturelle

Le changement climatique provoque une augmentation des catastrophes naturelles qui touchent notamment les pays les plus pauvres et renforce la situation d’insécurité alimentaire des populations car les cultures, les récoltes sont détruites et les personnes touchées perdent leurs biens de première nécessité.

Les Philippines sont le 3e pays au monde le plus touché par les catastrophes naturelles et le changement climatique. En novembre 2013, le Super Typhon Haiyan (Yolanda) a provoqué des destructions sans précédent touchant plus de 500 000 personnes.

Pour venir en aide aux populations et prévenir les catastrophes, ACTED agit avec les communautés locales et :

  • Distribue une aide alimentaire d’urgence aux victimes
  • Participe à la reconstruction des maisons, routes, écoles des villages les plus touchés afin qu’elles soient plus résistantes aux catastrophes
  • Accompagne les agriculteurs dans la diversification de leurs cultures pour multiplier leurs sources de revenus.
125 millions
de personnes devraient être touchées par des cyclones d’ici 2030 en Asie du Sud-Est
ZOOM SUR
Les Philippines
crédit : Reuters

3/5 des victimes de la faim
sont des femmes

Aujourd’hui les femmes sont les premières victimes de la faim, mais également les premières porteuses de solutions. Ce sont elles qui sont en charge des repas et d’environ 70% de la production des aliments dans les pays en développement. En accompagnant les femmes et en favorisant leur autonomisation et leur accès à l’éducation, de véritables progrès contre la faim peuvent être effectués.

Au nord-est de l’Ouganda, les populations sont très dépendantes de l’agriculture pour survivre.

ACTED accompagne notamment des femmes comme Véronica en proposant des formations aux techniques agricoles et pastorales modernes pour lui permettre d’assurer des récoltes suffisantes pour sa famille mais également pour avoir des excédents à vendre sur le marché au moment où le prix est le plus élevé et lui assurer un revenu complémentaire.

43% de la réduction de la faim
s'explique par l'accès fait aux femmes à l'éducation
ZOOM SUR
L'Ouganda
crédit : Alberto Prina

Plus de 2 milliards de personnes
n’ont pas accès l’eau potable

Avoir accès à l’eau potable est une condition essentielle pour avoir une bonne alimentation, éviter les maladies liées à l’eau qui tuent chaque année près de 2,6 millions de personnes. L’eau est une ressource rare affectée par le changement climatique qui doit être protégée.

Depuis, le début de la crise syrienne en 2011, près de 4 millions de personnes ont fui le pays. 80 000 réfugiés vivent aujourd’hui dans le camp de Za’atari, en Jordanie, le deuxième plus grand camp de réfugiés au monde. Dans ce camp situé dans le désert, l’eau est primordiale pour assurer une bonne alimentation et des conditions d’hygiène décente.

ACTED est donc en charge de fournir en eau ce camp de réfugiés et participe ainsi à la sécurité alimentaire quotidienne de 80 000 personnes.

30%
des cas de malnutrition chez les enfants sont dues à un manque d’accès à l’eau et à l’hygiène
ZOOM SUR
La Jordanie
crédit : Bilal Khan

Une augmentation de 2°C
impliquerait une réduction de 10 à 15% des récoltes

La hausse des températures dues au changement climatique affecte déjà la quantité de nourriture produite au niveau mondial, en entraînant une baisse des rendements agricoles et de la qualité nutritionnelle des aliments. Soutenir une agriculture durable est donc nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire et lutter contre la hausse du thermomètre.

Le Tchad, pays situé au Sahel, connaît chaque année des périodes de sécheresse exacerbées par le changement climatique qui affectent les récoltes et donc la nourriture disponible pour les personnes les plus pauvres qui se retrouvent en situation d’insécurité alimentaire.

Pour venir en aide à ces populations durant ces périodes difficiles, ACTED soutient la culture de légumes et :

  • Distribue les semences et outils nécessaires
  • Aménage des points d’eau pour développer et diversifier les cultures
  • Soutient l’élevage pour assurer une alimentation diversifiée
  • Développe avec les communautés des systèmes d’alerte afin de pouvoir anticiper les pics de sécheresse éventuels et de s’y préparer

 

+ 60%
de la production de nourriture sera nécessaire en 2050 avec la hausse de la population mondiale
ZOOM SUR
Le Tchad
crédit : Gwen Dubourthoumieu

58 millions d’enfants
ne sont jamais allés à l’école

Avoir une bonne alimentation est une condition essentielle pour apprendre à l’école, se concentrer, et ainsi obtenir une bonne formation. Pourtant aujourd’hui, les familles les plus pauvres n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école et préfèrent qu’ils les aident à la maison.

Dans la région du Kashmore au Pakistan, 1 enfant sur 4 ne va pas à l’école et plus de la moitié des enfants qui termine l’école primaire ne savent pas correctement lire, écrire et compter.

Alors pour favoriser l’accès à l’éducation au plus grand nombre, ACTED avec les enseignants veillent à la présence des enfants à l’école en favorisant les échanges avec les parents, en valorisant les résultats  des enfants.

La chute de 37 %
des retards de croissance depuis 1990 s'explique grâce à l’amélioration de la nutrition
ZOOM SUR
Le Pakistan
crédit : Laura Salvinelli
En 2015, année des Objectifs pour le développement durable et de la COP21, nous pouvons nous mobiliser et
faire entendre notre voix pour que la lutte contre la pauvreté et le changement climatique devienne une priorité pour lutter contre la faim.